Dépression et anxiété

Des exemples courants de changement de comportement dramatique, résultant de nos habitudes de consommation sont les effets de l’alcool et de la caféine. L’alcool est un dépresseur, même si les premières manifestations d’intoxication peuvent être une amélioration de l’humeur. La caféine pour la plupart des gens est un ascenseur de l’humeur, mais cela peut rapidement conduire à une anxiété inconfortable.

L’arrêt de la caféine peut être un problème, caractérisé par des maux de tête et de la dépression pour ceux qui essaient d’arrêter. Bien que les symptômes inconfortables ne durent que quelques jours, les personnes en manque se considèrent sévèrement mises à l’épreuve (et, hélas, pas toujours héroïquement triomphantes).

alcohol-428392_960_720

Cependant, de nombreuses autres substances peuvent affecter notre tendance à être anxieux ou déprimé, y compris certains des aliments que nous mangeons. Probablement l’exemple le mieux étudié d’une substance spécifique «modifiant le comportement» dans nos aliments est l’acide aminé essentiel, le tryptophane. Cet acide aminé est converti dans le cerveau en sérotonine. La sérotonine régule la réactivité excessive à différents stimuli de l’odorat, du goût, de la vision et des relations sociales. En conséquence, les habitudes de sommeil, le comportement sexuel, l’agressivité, l’activité physique, les perceptions (y compris la douleur) et les humeurs sont affectés. Les pilules de tryptophane ont été utilisés pour inverser l’insomnie, prévenir les spasmes musculaires, et dans certains cas pour soulager la dépression.

La quantité de tryptophane dans les aliments que nous consommons n’a qu’une faible influence sur la quantité de tryptophane qui entre dans le cerveau. Le facteur le plus important déterminant la quantité totale de tryptophane qui pénètre dans le cerveau est la concentration d’autres acides aminés de grande molécule présentes simultanément dans le sang. Les acides aminés à grandes molécules, parmi lesquels le tryptophane, entrent en compétition les unes avec les autres pour passer les «portes» entre le flux sanguin circulant et les fluides cérébraux relativement confinés. Un repas riche en protéines (plein de viandes, de produits laitiers et d’œufs) fournit de nombreux autres acides aminés qui entrent en compétition avec le tryptophane pour entrer dans le cerveau ; le résultat final est moins de tryptophane passant dans le cerveau et une diminution de la synthèse de la sérotonine. À l’inverse, un régime pauvre en protéines et riche en glucides (plein de glucides naturels, de légumes et de fruits) entraîne les plus hauts niveaux de sérotonine dans le cerveau, car moins d’acides aminés à grande molécule entrent en compétition avec le tryptophane. Pour vous, cela signifie moins d’hyperactivité, d’anxiété, de dépression et d’insomnie, à condition de manger plus sainement.

cheese-2725235_960_720

Chez certaines personnes, l’anxiété, la dépression et la fatigue sont causées par des réactions allergiques aux aliments. Les causes les plus fréquentes d’allergies alimentaires sont les produits laitiers, suivis des œufs. Les autres coupables communs sont le blé, le maïs et les agrumes, mais presque tous les aliments consommés par les êtres humains trouvent quelque part un individu qui y est allergique. Ces réactions sont souvent subtiles et difficiles à reconnaître jusqu’à ce que la nourriture offensante ait été éliminée, par accident ou par intention, puis, plus tard, lorsque le corps est mis en cause avec la nourriture suspecte, une réaction indésirable est observée.

Une maladie psychologique grave causée par des aliments chez certaines personnes est la schizophrénie. Dans les études hospitalières, certains patients ont réagi avec des changements de comportement spectaculaires en consommant des produits laitiers et des aliments riches en gluten (comme le blé, l’orge et le seigle). Certaines personnes atteintes de schizophrénie ont effectivement été guéries de leur maladie en modifiant leur régime alimentaire, afin d’éliminer les aliments qui causent leurs problèmes.

man-2734073_960_720

Quand je vois un patient qui dit être déprimé, je commence habituellement mon traitement en accordant une attention particulière à certains principes généraux de la médecine et de la santé. D’abord, bien sûr, je l’examine pour détecter la présence de toute maladie organique grave et vérifie toujours l’adéquation de la fonction thyroïdienne. Je considère les quantités de café et d’alcool qu’il boit et les aliments qu’il choisit de manger. Je vérifie également si des médicaments peuvent causer des changements dans son comportement. Les médicaments contre l’hypertension artérielle (bêta-bloquants), les pilules contraceptives, les tranquillisants et, en fait, presque tous les autres médicaments doivent être soupçonnés.

Si tous les systèmes d’organes semblent fonctionner normalement, je suggère que le patient passe sur un régime basé sur les glucides naturels et je lui rappelle que l’exercice quotidien, avec quelque chose d’aussi simple que la marche, aide à soulager la dépression mineure et l’anxiété.

pill-1884775_960_720


Recommandations du Docteur John McDougall :

Arrêtez de prendre des médicaments (sous la supervision d’un médecin) qui pourraient causer de l’anxiété ou de la dépression. Arrêtez de boire de l’alcool (cela peut aussi être fait sous la supervision d’un médecin) et des boissons contenant de la caféine. Changer pour un régime essentiellement basé sur les glucides naturels (riz complet, pommes de terre, maïs, millet, sarrasin, quinoa, avoine etc) et de l’exercice quotidien. Cherchez une personne professionnelle (conseiller, psychologue, psychiatre) qui saura bien vous écoutez et avec qui vous pourrez parler de vos problèmes. En dernier recours, envisager de prendre des médicaments psychoactifs prescrits par le médecin.

walk-2635038_960_720


Traduction et adaptation par Fit Malvi.

Texte original du Docteur McDougall – Depression and anxiety

Retrouvez-moi sur :

Youtubehttps://www.youtube.com/user/lilmalvi/videos
Instagramhttp://instagram.com/fit_malvi/
Facebookhttps://www.facebook.com/fitmalvina
Tumblrhttp://fitmalvi/.tumblr.com

Pour me contacter en priver, écrivez moi à cette adresse:

fitmalvi.leblog@gmail.com

Publicités

Une réflexion sur “Dépression et anxiété

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s